• image
  • image
  • image

***** HIPA *****

Trophée présenté par le Prince.

Cliquer sur l'image.


Koweït - 1959 à 1988

Le Koweït

J’ai vécu au Koweït dans les années 60 à 80, années de développement d’infrastructure pour ce petit pays désertique où bédouins et les tribus nomades vivaient sous des tentes.

Je suis parti au Koweït en célibataire, engagé comme photographe de documentaires et de reportages pour un magazine qui devait être un genre de «National Geographic» en arabe.DSC 0062

C’est dans le cadre de ce travail que j’ai beaucoup voyagé en Afrique, en Asie et dans plusieurs pays du tiers monde. Vous pouvez voir un échantillon de mes photos prises lors de reportage sur ce site web.

Le Koweït était connu pour la pêche de l’huitre perlière, la plus précieuse de perles et pour la pêche en général. Le Koweït est un état constitutionnel dont le souverain est un Émir «Cheikh» de la famille Sabah.

Le climat est désertique, chaud et humide. La température atteint parfois 50 °C avec des rafales de vent de 100km/heure provocant des tempêtes de sable.

DSC 0060


Durant la journée le Koweitien est assis à l’ombre de sa voiture, une porche, pour offrir un café arabe ou un thé au citron à ses amis de passage.

Les Koweitien aiment offrir des riches repas agrémentés de plusieurs genres de poissons, du mouton, du riz des salades et des fruits.

Il était agréable de contempler le retour des pêcheurs sur leurs gros bateaux. Lors de festivités il y avait souvent danses et chants folkloriques, toujours de belles occasions de prendre des photos.

On trouve au Koweït deux types de marchés : les souks, marchés populaires sous des tentes, et les belles boutiques de marchandises de marque renommée.
Le soir on prend sa voiture pour aller au cinéma en plein air, des drive-in, où l’air climatisé est introduit directement à l’intérieur de la voiture.

DSC 0058DSC 0064DSC 0056

Le pétrole a transformé ce petit pays de pêcheurs de perle en une nation des plus riches de la planète.